Richard Dean Anderson France

Richard Dean Anderson France

Toute l'actu de ta star préférée


Sea Shepherd

Publié par Layla.M sur 27 Septembre 2019, 23:09pm

Sea Shepherd de Rennes

Sea Shepherd

Nous avons rencontré Sea Shepherd de Rennes ce samedi 28 septembre 2019, à "Faites de la plongée" à Trélazé près d'Angers.

Stéphane (3ème personne à gauche sur la photo) a eu la gentillesse d'échanger avec nous. Sea Shepherd France est localisé un peu partout en France et vous pouvez le découvrir sur leur site : https://www.seashepherd.fr

Stéphane nous explique également  qu'ils sont en contact avec plusieurs écoles afin de sensibiliser des enfants petits et grands.

Ils seront prochainement au Parc Expo de Nantes du 11 au 13 Octobre au salon Zen et Bio.

Vous pouvez les soutenir en les rejoignant ou bien en faisant un don :  https://www.seashepherd.fr

Sea Shepherd
Sea Shepherd
Sea Shepherd
Sea Shepherd
Sea Shepherd
Sea Shepherd

Une patrouille ouest-africaine arrête un autre chalutier

Sea Shepherd

Quatre jours après une opération menée en partenariat avec le gouvernement gambien pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) en Afrique de l’Ouest, qui a permis l’arrestation de deux chalutiers industriels pour un certain nombre de délits de pêche, les forces de l’ordre représentant le ministère gambien des pêches et la marine gambienne présentes à bord du navire Sam Simon de Sea Shepherd ont arrêté un troisième chalutier.

Le 1er septembre, le navire de pêche Mohamed a été arrêté par des inspecteurs de pêche gambiens et la marine gambienne – avec le soutien de l’équipage de Sea Shepherd – pour 15 chefs d’accusation de pêche, dans la zone de gestion spéciale de neuf milles marins de la Gambie réservée aux pêcheurs artisanaux le mois dernier.

Les incursions ont été confirmées à la fois par le journal de pêche du navire et par le suivi historique du système d’identification automatique (AIS), ou transpondeur de localisation, installés à bord. Au moment de l’arraisonnement, l’AIS ne transmettait pas activement les données, indiquant des efforts pour dissimuler la position et l’activité du navire aux forces de l’ordre. Mais les données de l’AIS sont conservées dans des archives consultables, ce qui permet un examen historique de la position et de la vitesse du navire.

Les eaux gambiennes sont particulièrement riches en biodiversité, car le pays est situé dans la région où le fleuve Gambie, riche en nutriments, rejoint le courant des Canaries. Les moyens de subsistance de plus de 200 000 Gambiens dépendent directement ou indirectement de la pêche locale, tandis que l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que plus de 46 % des populations de poissons estimées dans le centre-est de l’Atlantique souffrent de surpêche.

La sardinelle et autres espèces de petits pélagiques sont cruciales pour les Gambiens. C’est pourquoi le ministère des Pêches et des Ressources en eau a mis en place une zone de gestion spéciale de neuf milles marins pour préserver les eaux fréquentées par les pêcheurs artisans. Mais des chalutiers industriels s’approchent régulièrement des côtes, et les pêcheurs artisanaux se plaignent quotidiennement au ministère, lui demandant une compensation pour les filets utilisés et perdus par les chalutiers industriels. Les populations de sardinelles diminuent aussi rapidement, en raison de ces incursions quotidiennes

"Avec trois arrestations en moins d’une semaine, l’honorable James Furmos Peter Gomez, ministre des Pêches et des Ressources en eau, fait preuve du leadership nécessaire pour empêcher la pêche illégale dans les eaux de la Gambie. Bien que les patrouilles du Sam Simon soient désormais connues – dissuadant ainsi les chalutiers d’entrer dans la zone de gestion spéciale – l’honorable ministre envoie un message clair indiquant que les infractions passées feront l’objet d’une enquête", a déclaré Peter Hammarstedt, directeur des campagnes de Sea Shepherd Global.

Le partenariat entre Sea Shepherd et la Gambie, baptisé Opération de défense côtière gambienne, compte le septième État côtier africain à s’associer à un effort croissant pour mettre fin à la pêche illégale autour du continent africain, grâce à des patrouilles conjointes en mer.

Opération Dolphin Bycatch : À l'année prochaine ! - Jeudi 18 Avril 2019

Sea Shepherd

Après deux mois en mer, notre mission pour les dauphins touche à sa fin, au moins pour cet hiver. Des dizaines de patrouilles nocturnes et journalières dans le froid hivernal de l'océan atlantique nous ont permis de ramener des images difficiles à obtenir. Ces images ont fait le tour du monde. Merci à nos équipes qui se sont montrées infatigables et déterminées dans des conditions particulièrement difficiles. Votre ténacité et votre abnégation nous ont permis d'exposer aux yeux du monde entier ce qui se passe dans le Golfe de Gascogne et qui était encore il y a peu, ignoré du plus grand nombre. Personne n'avait jusqu'ici fourni un tel effort, vous êtes ce qui rend cette organisation si unique.

Merci aussi à tous ceux qui nous ont soutenu en faisant un don et qui nous ont permis de financer cette importante opération, nous n'y serions pas arrivés sans vous non plus.

Nous reviendrons tant que des solutions satisfaisantes n'auront pas été mises en place par le gouvernement pour sauver la population de dauphins du Golfe de Gascogne. Les axes de travail du Plan National Echouage annoncé par François de Rugy nous laissent penser que ce combat ne fait que commencer.

Au-delà des dauphins, c'est tout l'écosystème marin qui est mis à mal par nos méthodes de pêche. Les dauphins sont les lanceurs d'alerte de l'océan. Ecoutons les ! Et sauvons-les...

Lamya Essemlali
Responsable de l'Opération Dolphin Bycatch

NB: Le Sam Simon repart en mission dans quelques jours en Méditerranée, puis en Afrique.

Sea Shepherd met au jour la chasse commercial au rorqual commun en Islande - 29 juin 2018

Sea Shepherd

L’équipage de Sea Shepherd UK opére en Islande depuis la mi-juin afin d’observer les activités de la tristement célèbre entreprise de chasse à la baleine "Hvalur hf", détenue par le richissime Kristján Loftsson, magnat de la pêche et chasseur de baleine de deuxième génération. Cette société possède une vaste station baleinière sur la côté nord de Hvalfjörður ainsi que deux navires baleiniers anciens de facture norvégienne, le Hvalur 8 (construit en 1948) et le Hvalur 9 (construit en 1952), qui chassent exclusivement une espèce menacée, le rorqual commun, deuxième plus grand animal de la planète après la baleine bleue.

Le quota de 2018 attribué par le gouvernement islandais à Hvalur hf atteint le nombre sidérant de 161 rorquals communs, plus 30 rorquals reportés du quota 2017, non atteint. Ils peuvent être tués à partir du 10 juin pendant une période de chasse de 100 jours.

La dernière fois que l’entreprise de Loftsson a chassé des rorquals communs, c’était en 2015 ; ses deux navires avaient alors tué 155 baleines. Loftsson et son entreprise se sont toutefois heurtés à des difficultés ultérieures pour exporter la viande et pour l’écouler au Japon (le premier marché pour la viande et les produits de rorqual), car les résultats des contrôles réglementaires alimentaires du pays montraient des taux de contaminants excessifs, ce qui a empêché la vente du produit de la chasse de 2015. Cela a effectivement mis un coup d’arrêt aux importations de produits de baleines islandais et ses deux navires sont restés amarrés dans le vieux port de Reykjavík de septembre 2015 au 19 juin de cette année ; ce jour-là, le Hvalur 8 quitta Reykjavik, s’empressa de récupérer du matériel à la station baleinière de Hvalfjörður (où il fût photographié par notre équipe) avant de prendre la mer pour la première chasse de 2018.

À ce jour, le Hvalur 8 a ramené sept rorquals communs, espèce en voie de disparition, en cinq voyages, chacun d’environ 36 heures, jusqu’au secteur de chasse à la baleine dans la zone d’exclusion économique de l’Islande, à environ 150 milles nautiques de la station baleinière. Depuis le 19 juin, l’équipe de Sea Shepherd a gardé l’approche sous surveillance jusqu’à Hvalfjörður et s’est donc trouvée sur place pour couvrir (en vidéos, photos et, quand c’est possible, en direct sur les réseaux sociaux) chaque retour du Hvalur 8 et le massacre des rorquals à la station baleinière de Hvalur hf.

"Le baleinier Hvalur 9 a terminé ses réparations le 27 juin et a été photographié sortant du port de Reykjavik dans la matinée du 29 juin", a déclaré Robert Read, directeur des opérations de Sea Shepherd UK. "Il sera bientôt à la chasse avec son jumeau le Hvalur 8, ce qui demandera deux fois plus de travail à notre équipage venu en Islande de quatre pays pour révéler cette chasse commerciale archaïque de baleines en danger."

Évènements:

Sea Shepherd
Sea Shepherd
Sea Shepherd

Vidéos:

Sea Shepherd France a autorisé que ce blog publie leurs vidéos

Sea Shepherd France has authorized this blog publish their videos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents